Décès du Père André Ratier

Nous recommandons à la prière du diocèse le Père André RATIER, décédé chez les Petites Sœurs des Pauvres, le mardi 23 mai 2017, à l’âge de 97 ans.


Il était dans la 74ème année de son sacerdoce.


La messe des obsèques a été concélébrée, le 29 mai, à 15h, en la chapelle de Ma Maison.
L'inhumation a eu lieu au cimetière de Sermaises.


« Père, l’heure est venue. Glorifie Ton Fils afin que Ton Fils Te glorifie.
Ainsi, Il donnera la vie éternelle à tous ceux que Tu Lui as donnés »
Jn 17, 1-2



André RATIER, né le 11 Février 1920, a eu une belle vie de prêtre.

Elle a commencé sous le signe de l’épreuve et de l’aventure. Il était d’une famille de l’Aveyron, installée à Orléans : son père était venu comme cheminot ; et ils habitaient entre les 2 gares (Orléans et Les Aubrais ) non loin de l’emplacement actuel de l’église Ste Jeanne d’Arc.

L’épreuve : C’est en 1944 que, sous un bombardement américain de la Gare des Aubrais, son père, sa mère, son frère, sa sœur, sont tués. André reste seul ; il n’en parlait jamais, mais, tous les ans, il allait voir ses cousins près de Rodez, pour se ressourcer.

Une Première aventure : le S T O (Service du Travail Obligatoire) est mis en place par les Allemands en place, alors qu’il est encore au Séminaire : André RATIER est ordonné prêtre par Mgr COURCOUX, plus tôt que prévu, en 1943, à l’âge de 23 ans. Il part en soutane et choisit d’aller en Autriche. Mais comme les prêtres sont jugés indésirables (dans ce milieu de jeunes adultes), il revient au bout de 9 mois.

Une autre aventure peu banale lui arrive : après la Libération, il est appelé sous les drapeaux : et il est désigné pour accompagner un prisonnier allemand peu banal, l’Abbé Frans STOCK : celui–ci, interné volontaire fait des démarches pour regrouper les prisonniers allemands séminaristes : c’est ainsi qu’André a participé indirectement à la création du «  Séminaire des barbelés »

Comme c’était l’habitude à cette période, André RATIER a été vicaire 13 ans : 2 ans à Chateauneuf 2 ans à St Laurent et 9 ans à Saint Paterne, où je l’ai côtoyé pendant deux ans ; dans cette grande paroisse, chacun des 4 ou 5 vicaires, avait un quartier à visiter : très actif toujours optimiste, André aimait visiter les malades, et il était très fraternel avec les autres vicaires.

Il souhaitait, comme curé, retourner en rural, comme pour retrouver ses origines. Son premier poste, à La Chapelle Saint Mesmin dans un contexte de banlieue, fut assez rude pour lui. Il y resta 5 ans. Puis, il fut nommé à SERMAISES, gros bourg rural de 1800 habitants en pleine Beauce. Il y resta 35 ans, de 1964 à 1999. Là, il fut un curé heureux, proche des gens, participant à la vie locale, apprécié de tous pour sa simplicité et son sens des contacts humains. Il était proche et disponible avec les curés des paroisses alentour.

C’est un peu avant ses 80 ans, en 1999, qu’il prend sa retraite à « Béthanie » alors Maison de Retraite pour les prêtres. : il y fut toujours disponible pour confesser à Notre Dame des Miracles ou pour célébrer des messe dominicales, quand on faisait appel à lui.

A la fermeture de « Béthanie » , il est accueilli chez les Petites Sœurs des Pauvres, où il retrouve son grand ami, le Père Bernard NEVEU. Tout de suite, il est apprécié des résidents pour son moral et son sourire. Devenu aveugle, il a gardé cette joie de vivre qu’il continuait à communiquer. Atteint par le cancer, André décède le 23 mai 2017

Avec ceux et celles qui l’ont connu, disons un « au revoir » souriant à André RATIER !


Père L. Basseville








,

24 / 05 / 2017

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

REJOINDRE DES CROYANTS PRES DE CHEZ MOI

Une communauté paroissiale vit et se réunit régulièrement près de chez vous. Pour les rejoindre, prendre contact :

Famille, couple, éducation, jeunes, solidarité, formation, prière, groupes de partage, écologie, rencontre avec des chrétiens d’autres onfessions, liturgie, vie professionnelle... Rejoignez un mouvement d’Eglise :

Activités

Il n'y a pas d'activité en lien avec ce thème

Formation

Parce que Dieu est vie, notre foi est appelée à être vivante, elle doit être nourrie pour croître et se donner. Prier, entretenir et développer l’intelligence de notre foi, réfléchir en nous-même et avec d’autres, confronter nos idées et débattre... la formation est importante !

Plusieurs propositions sur le diocèse :

Onésime
non
deuil,prêtre
non
Pôle Beauce-Gatinais,Pôle Gatinais,Pôle Loire Est,Pôle Orléans Sud Sologne,Pôle Ouest,Pôle Orléans Bionne Forêt,Pôle Orléans Patay Ste Jeanne d'Arc
Non
texte
2667
Actualités
non