Décès du Père Jean-Pierre CHOBERT

Père Jean-Pierre CHOBERT

Nous recommandons à la prière du diocèse le Père Jean-Pierre CHOBERT,
décédé à Nazareth, le vendredi 8 juin 2018, à l’âge de 93 ans.


Il était dans la 65ème année de son sacerdoce.


Une messe d’action de grâce sera concélébrée,
le mercredi 13 juin 2018, à 10 heures à l’église Saint Pierre du Martroi d’Orléans.


Le père Chobert a donné son corps à la science. La célébration se fera en l’absence de son corps.


« Maintenant, ô maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole » Lc 2,29

Hommage à Oncle Jean-Pierre

Hommage de la famille du Père Chobert lors de ses obsèques

Engagement sacerdotal, bienveillance humaniste et tendresse familiale, le Père Chobert fut sans nul doute une « belle personne ».

Au nom de ses neveux et petits-neveux de la souche Colpart, des branches Chobert, Auzou et Parent, laissez-moi évoquer la figure de celui que nous appelons en famille Oncle Jean-Pierre.

La famille justement

Oncle Jean-Pierre fut un passionné de généalogie et plus largement d’histoire. Il citait l’architecte Fontaine, son célèbre ancêtre, mais chacun des membres de son clan recevait tout son intérêt.

Il s’était donné pour mission de capter la mémoire familiale. Que ce soit avec son appareil photo pour immortaliser les petits et les grands événements. Ou bien en élaborant avec minutie un arbre généalogique remontant au XVIIIeme siècle, expliquant aux plus jeunes leur place dans cet arbre de vie qui les dépasse. Il a même rédigé un mémoire d’une vingtaine de page, intitulé Les Bourses à travers les âges, que Domitille qui a joué le rôle de secrétaire peut transmettre aux intéressés, où la vie de la famille se mêle au destin de la maison, qui fut pour lui un ermitage intime.

Ferment d’unité familiale, il a joué un rôle de sage rassembleur, capable de rester calme au milieu de nos interminables discussions, parfois échauffées, entre cousins de plusieurs degrés. Il apportait sa parole apaisante et nous aidait à nous comprendre.

Ces moments étaient l’occasion pour lui de nous donner des nouvelles de ses frères, Charles, notre grand-père ou Bernard et de sa sœur si chère, Jeannette, qui a vécu au Québec avec sa propre famille - et dont nous saluons les enfants par la pensée.

La célébration de ses 70 ans fut une fête familiale mémorable. Puisqu’il touchait au Ciel, nous l’avons fait grimper dans une montgolfière. Il a pu ainsi concrétiser cette attitude que nous lui reconnaissions : savoir prendre de la hauteur. Toujours soucieux de ne pas négliger les petits-enfants, il avait fait venir des poneys pour les plus jeunes dans le jardin !
Nous nous souvenons de son arrivée aux Bourses, le dimanche, pour le déjeuner après avoir dit la messe pour ses paroissiens

Être prêtre

Notre famille a donné plusieurs de ses membres à l’Église, prêtres et religieuses. Nous pouvons tous témoigner que la vocation d’Oncle Jean-Pierre fut épanouie et complète, jamais fermée ni stérile. Il donnait envie de croire par son exemple.

Nous nous souvenons de lui lorsqu’il disait la messe avec l’abbé du village voisin, le Père Beynault au moment de la kermesse du village. Des déjeuners aux Bourses avec ses confrères prêtres du diocèse de Montargis, de toutes tes générations, que Maman l’aidait à organiser.

Oncle Jean-Pierre fut toujours très discret en famille sur son sacerdoce. Jamais il ne fut prosélyte. Il a toujours témoigné de sa foi avec douceur, en homme habité. C’est ainsi qu’il a accompagné nos trajectoires de vie chrétienne et bien au-delà, notre formation spirituelle.

Il en a mariés certains, baptisés d’autres. Au cours des préparations à ces sacrements comme dans la vie quotidienne, on pouvait s’émerveiller de la qualité de son écoute - et en prendre des leçons. Sa capacité à rester silencieux devant vous avec un petit sourire encourageant dans les yeux, pour favoriser les confidences, a séduit nos fiancés par exemple. Dans ces yeux, dans cette écoute, c’était la tendre affection d'un grand-père.

Sa seconde vocation fut l’amour de la Création

Botaniste émérite et ne rechignant pas à l’ouvrage, il fut un amoureux de la faune et de la flore au point d’embellir de ses mains le jardin des Bourses.

Généalogie et jardin vont de pair d’ailleurs. On parle de souche, de branche. Ce n’est pas un hasard s’il plantait un arbre à chaque nouvelle naissance dans la famille. Ou bien lors d’un mariage. A notre tour d’en faire autant.

Son travail du dimanche après-midi et du lundi - ses jours de repos dans son sacerdoce - dans le jardin et le potager étaient plus qu’un passe-temps, c’était une méditation, une prière en acte.

Il était capable de grimper sur une échelle dangereuse jusqu’au toit voire au sommet d’un sapin, de collecter des espèces rares d’insectes, de capturer les vipères, ou de planter patiemment les fleurs qui ornent la maison.

Oncle Jean-Pierre ou la vie consacrée au plus grand nombre.

Sa foi en Dieu et sa foi en l’Homme étaient pour lui le recto et le verso d’une même ferveur, le sens de notre présence sur terre. Il a concrétisé son engagement pour la paix dans Amnesty International. Après avoir dédié sa vie à autrui, voilà qu’il offre son corps pour faire progresser la science. Un ultime geste, si simple et évident pour lui, qui témoigne de sa foi en l’esprit humain animé par le Saint-Esprit. De lui nous gardons l’image d’un humanisme chrétien, nourri de bienveillance. Comme l’a dit Clémentine ces jours-ci, au fond c'est un prêtre qui laisse une grande descendance derrière lui !.. Il nous manquera éperdument.


Cher Oncle Jean-Pierre,
Avec vous la paternité spirituelle n’est pas un vain mot. Votre exemple reste gravé en chacun de nous, membres de sa famille, fidèles paroissiens ou gens croisés.
Préparez-nous la table au festin du Seigneur, pour le traditionnel partage des gâteaux dominicaux.


Biographie du Père Jean-Pierre Chobert

Jean-Pierre Chobert est né le 18 avril 1925 à Paris.

Il est ordonné prêtre le 29 juin 1953 par Mgr Picard de la Vacquerie (en même temps que Jean Bastos, Jean Bourassin, Daniel Foucher, Bernard Moreau, et René Dupont des Missions étrangères de Paris ; 5 autres prêtres sont ordonnés la quinzaine suivante).

Il est affecté pendant un an comme secrétaire à l’évêché, avant d’entamer deux longues périodes de ministère, l’une sur Orléans, l’autre sur Montargis.

Sur Orléans, il est vicaire à St-Paul – Notre-Dame de Recouvrance pendant 10 ans, et à Saint-Marceau pendant 7 ans. Il est ensuite curé de Saint-Marc (3 ans), responsable du secteur Orléans centre, curé de la cathédrale Sainte-Croix et de Saint-Aignan pendant 16 ans.

En septembre 1989, outre ses fonctions, il est aumônier diocésain de l’A.C.G.F.

À partir de 1991, il est au service du secteur urbain de Montargis ; il réside à Vésines à compter de l’an 2000.

Retiré à la maison Nazareth en 2013, il décède le 8 juin 2018, dans la 65ème année de son sacerdoce.

11 / 06 / 2018

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

REJOINDRE DES CROYANTS PRES DE CHEZ MOI

Une communauté paroissiale vit et se réunit régulièrement près de chez vous. Pour les rejoindre, prendre contact :

Famille, couple, éducation, jeunes, solidarité, formation, prière, groupes de partage, écologie, rencontre avec des chrétiens d’autres onfessions, liturgie, vie professionnelle... Rejoignez un mouvement d’Eglise :

Activités

Il n'y a pas d'activité en lien avec ce thème

Formation

Parce que Dieu est vie, notre foi est appelée à être vivante, elle doit être nourrie pour croître et se donner. Prier, entretenir et développer l’intelligence de notre foi, réfléchir en nous-même et avec d’autres, confronter nos idées et débattre... la formation est importante !

Plusieurs propositions sur le diocèse :

Onésime
non
deuil,prêtre
non
Pôle Beauce-Gatinais,Pôle Gatinais,Pôle Loire Est,Pôle Orléans Sud Sologne,Pôle Ouest,Pôle Orléans Bionne Forêt,Pôle Orléans Patay Ste Jeanne d'Arc
Non
texte
5107
Actualités
non
deces, pretre, deuil pere chobert, jean pierre chobert, chobert, actualite, eglise, catholique, diocese, orleans, dieu, foi, jesus, loiret