le diocèse en synode le diocèse en synode

75 ans de l'Abbaye de Fleury

Jeudi 11 octobre 2019, les moines de l'abbaye de Fleury, à St-Benoît-sur-Loire ont fêté les 75 ans de la refondation du monastère, avec une messe solennelle, en présence de Mgr Blaquart, Mgr Maupu, du prieur de l'abbaye Ste Marie de la Pierre Qui Vire et de tous les doyens du diocèse.


Père Abbé Étienne Ricaud

En ce 11 octobre où la communauté bénédictine de l'abbaye de Fleury, à Saint-Benoît-sur-Loire, fête les soixante-quinze ans de sa renaissance, prend fin le ministère abbatial du Père Abbé Étienne Ricaud.

L'exerçant depuis bientôt vingt-neuf ans et y éprouvant une certaine usure, il a proposé d'en être déchargé lors de la récente visite canonique régulière, et la communauté, les Pères Abbés Visiteurs et le Père Abbé Président de notre congrégation ont accepté sa renonciation.


La communauté ne se sentant pas encore prête à procéder à une élection abbatiale, le Père Abbé Visiteur y nommera un prieur-administrateur pour trois ans.

Elle se recommande à la prière du diocèse en cette étape importante de son histoire.


Retour sur une histoire mouvementée

Les moines de l’Abbaye de Fleury avaient été contraints de quitter l’abbaye pendant la Révolution Française. Monseigneur Dupanloup souhaitait vivement leur retour pour le pélerinage auprès du corps du Saint pour la paroisse. Il entama des négociations avec plusieurs abbayes dont La Pierre Qui Vire. Plusieurs facteurs compliquèrent les négociations : si l’abbatiale en cours de restauration était disponible comme église paroissiale, il fallait trouver un terrain ou une maison pour loger les moines. Mgr Dupanloup, de son propre aveu, connaissait mal la vie monastique. Il cherchait surtout un renfort pour la pastorale. La restauration de la vie monastique n’était pas sa préoccupation première.

Dix ans après la mort du Père Muard, un accord fut conclu entre le diocèse et La Pierre Qui Vire, grâce à la médiation de l’abbaye de Subiaco. L’accord signé avec l’Abbé de la Pierre Qui Vire fixe comme premier objectif la restauration de la vie monastique. Mgr Dupanloup en avait découvert la richesse spirituelle. Et lorsqu’en 1865 deux moines sont installés comme curé et vicaire de la paroisse, accompagnés d’un frère, ils forment un embryon de communauté. On peut espérer l’érection d’une véritable abbaye sous peu.

Il faudra attendre plus de quatre vingt ans pour qu’un nouvel Abbé siège à Saint Benoît sur Loire. L’obstination d’un autre évêque d’Orléans, Mgr Courcoux, y fut pour beaucoup. Les lois sur les congrégations avaient obligé les religieux à partir. En 1901, c’est un prêtre diocésain qui devient curé. Quelques moines ont pu rester présents comme vicaires en portant les habits de prêtres diocésains. Une vraie vie communautaire peut reprendre seulement en 1935. Grâce à l’aide de La Pierre Qui Vire dont les moines sont revenus d’exil, grâce à Mgr Courcoux, les conditions d’une vie communautaire plus stable et plus nombreuse sont réunies. C’est le 10 octobre 1944 que la nouvelle communauté acquiert une existence officielle. Le Père Marianus en devient le supérieur. Il aura pour successeur le Père Haldat du Lys qui deviendra, en 1959, le premier Abbé de la nouvelle abbaye. La date du 10 octobre 1944 est la date décisive dans ce lent processus de renaissance.

Père Hervé O’Mahony - Source : ECDL 33 - Mai 2019


22 / 10 / 2019

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

REJOINDRE DES CROYANTS PRES DE CHEZ MOI

Une communauté paroissiale vit et se réunit régulièrement près de chez vous. Pour les rejoindre, prendre contact :

Famille, couple, éducation, jeunes, solidarité, formation, prière, groupes de partage, écologie, rencontre avec des chrétiens d’autres onfessions, liturgie, vie professionnelle... Rejoignez un mouvement d’Eglise :

Questions brèves

Il n'y a pas d'article en lien avec ce thème

Onésime
communautés religieuses,histoire
non
communautés religieuses,histoire
non
Non
diaporama
7394
Bénédictins de Saint-Benoît de Fleury
Actualités
non
benedictins, la pierre qui vivre, abbaye, flaury, saint benoit, 75 ans, moins, vie monastique, abbe, actualite, eglise, catholique, diocese, orleans, dieu, foi, jesus, loiret