le diocèse en synodele diocèse en synode

Loi de bioéthique : Mgr Blaquart écrit aux parlementaires du Loiret

 

Lettre de Mgr Blaquart aux sénateurs et députés du Loiret

Mesdames, Messieurs les Sénateurs,
Mesdames, Messieurs les Députés,

Cette lettre pourra vous surprendre. A l’écart des bruits et des passions du monde, dans le silence d’une retraite spirituelle bienvenue, je pense à vous, à votre responsabilité de parlementaire.

De multiples sollicitations et pressions de toutes sortes vous parviennent et j’imagine qu’il n’est pas toujours aisé de discerner en conscience ce qu’il convient de faire. Mais c’est bien à celle-ci que je m’adresse en vous écrivant.

Vous trouverez joint à ce message, le texte préparé par les évêques du groupe bioéthique de notre conférence des Évêques de France, sous la responsabilité de l’archevêque de Rennes Pierre d’Ornellas. Celui-ci a toujours privilégié le dialogue et la réflexion – mais a-t-il été entendu – sachant s’entourer d’experts reconnus sur ces questions de bioéthique. Je fais mien son texte et lui apporte mon adhésion totale, me permettant d’insister personnellement sur quelques points qui, j’espère, retiendront votre attention avant le vote prochain de la loi.


  1. Comment peut-on involontairement priver un enfant de père ? Une personne pour s’épanouir à besoin de réponses à trois questions existentielles :
    • Qui suis-je ?
    • D’où je viens ?
    • Où vais-je ?
    L'amour de deux personnes de même sexe ne remplacera jamais l’amour d’un père et d’une mère. Pour s’épanouir, l’enfant est toujours à la recherche de ses origines, de sa filiation complète : d’où je viens. Le succès des généalogies et les difficultés des enfants des familles monoparentales, ou adoptées l’attestent.

  2. De quel droit les législateurs peuvent décider qui est digne de vivre et qui n’en est pas digne (DPI), ouvrant ainsi la porte d’un eugénisme qui ne dit pas son nom. Une personne trisomique me disait : « ils ne veulent pas de nous ». Je sais moi-même tout ce que j’ai reçu et reçois encore aujourd’hui des personnes dites « différentes ».

  3. Comment peut-on aborder l’écologie sans mettre en lien toutes ses composantes environnementales sociales, économiques, spirituelles, … ? Il y a 5 ans, le pape François écrivait un texte majeur « Laudato Si », sur la sauvegarde de la Maison commune (la terre). De tous bords politiques, ce texte avait été bien reçu. Il rappelait quelque chose de simple : l’écologie ne peut être que globale, intégrale. Sur la planète, tout est lié. L’être humain lui-même n’est pas en morceaux. Son psychisme, sa liberté, sa vie relationnelle, sociale et économique, l’éducation de sa conscience, tout est lié. Dans l’être humain, on l’oublie trop, les interactions entre les différents domaines sont multiples.

  4. Saurons-nous tirer les leçons des tensions multiples qui agitent le monde et le précipitent vers plus de violences ? La crise du Covid est venue stopper la toute-puissance de nos désirs et de nos succès technologiques. Quelles solidarités nouvelles avec tous, en particulier les plus pauvres, quelle fraternité, quel idéal de vie, quel avenir allons-nous proposer à tous et en particuliers aux jeunes générations ? Il y a aujourd’hui beaucoup de possibilités techniques, mais tout n’est pas permis. Le bien commun de tous, de toute l’humanité, devrait toujours primer sur les intérêts catégoriels. N’est-on pas en train de l’oublier ?

Vous remerciant de votre attention à ces quelques lignes et au texte joint, j’espère de tout cœur que ces deux écrits trouveront un écho pour vous avant le vote important de la loi de bioéthique. Derrière cette loi, demeure une question essentielle : quelle humanité voulons-nous ?

Avec mes sentiments cordiaux.

Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans pour le Loiret

 

25 / 07 / 2020

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

  • Témoignage

REJOINDRE DES CROYANTS PRES DE CHEZ MOI

Une communauté paroissiale vit et se réunit régulièrement près de chez vous. Pour les rejoindre, prendre contact :

Famille, couple, éducation, jeunes, solidarité, formation, prière, groupes de partage, écologie, rencontre avec des chrétiens d’autres onfessions, liturgie, vie professionnelle... Rejoignez un mouvement d’Eglise :

  • Question brève

Activités

Il n'y a pas d'activité en lien avec ce thème

Jésus-Christ

Formation

Parce que Dieu est vie, notre foi est appelée à être vivante, elle doit être nourrie pour croître et se donner. Prier, entretenir et développer l’intelligence de notre foi, réfléchir en nous-même et avec d’autres, confronter nos idées et débattre... la formation est importante !

Onésime
bioéthique-recherche,évêque
bioéthique-recherche,évêque
non
Pôle Beauce-Gatinais,Pôle Gatinais,Pôle Loire Est,Pôle Orléans Sud Sologne,Pôle Ouest,Pôle Orléans Bionne Forêt,Pôle Orléans Patay Ste Jeanne d'Arc
Oui
texte
8327
Actualités
non
eveque, blaquart, senateurs, parlementaire, depute, loi, societe, bioethique, actualite, eglise, catholique, diocese, orleans, dieu, foi, jesus, loiret