Jeudi Saint

bannière de haut de page

croix dans la lumière du soleil couchant

Qu'est ce que le Jeudi Saint ?

Au soir du Jeudi Saint commence le triduum pascal, cette suite de jours "saints", distincts des autres, durant lesquels nous méditons, célébrons, revivons le mystère central de notre foi : Jésus entre dans sa passion, il connaît la mort et la sépulture et, le troisième jour, il est ressuscité par le Père dans la force de vie qu'est le Saint-Esprit.

Le Jeudi Saint, à la messe du soir, à laquelle tous les chrétiens sont invités, l’Église commémore le dernier repas, ou Cène, que Jésus a pris avec ses disciples au seuil de la nuit où il devait être livré. Jésus institue ce soir là l'eucharistie. Il annonce que sa Présence demeure vivante dans le sacrement de son Corps et de son Sang.

Ce soir là, au cours de ce même repas, Jésus lave les pieds de ses disciples. Il s'agenouille devant chacun des douze, leur témoignant ainsi la tendresse qu'il a pour eux. Ce geste du lavement des pieds est repris durant la messe du Jeudi Saint. Il signifie que nous devons tous être serviteurs des autres.

Source : croire.la-croix.com


Père Guillaume nous explique la signification du jeudi Saint
Une vidéo du diocèse de Toulouse - 1min45


Quel est le sens du Jeudi Saint ?

Jésus prend son dernier repas avec les douze Apôtres dans la salle dite du « Cénacle ». Saint Paul et les évangélistes Marc, Luc et Matthieu rapportent les récits de la Cène au cours de laquelle, en prenant le pain et le vin, le Christ rend grâce et offre son Corps et son Sang pour le salut des hommes.

Au cours de ce repas, Jésus va se mettre à genoux devant chacun de ses disciples et leur laver les pieds. Il prend la tenue de serviteur et dit : « C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez vous aussi comme j’ai fait pour vous. » Au cours de la messe célébrée avec solennité, on répète le geste du lavement des pieds.

Demeurez ici et veillez avec moi. Après ce repas de la Cène, l’heure de l’épreuve approchant, le Christ se rend au jardin des Oliviers avec les apôtres pour veiller et prier.

Le Jeudi Saint, l’Église célèbre la messe « en mémoire de la Cène du Seigneur », puis le Saint Sacrement est déposé au « reposoir », l’autel est dépouillé, la croix est enlevée et voilée. Tout ce dépouillement : le Christ est entré dans sa passion, dépouillé de tout. C’est une nuit d’adoration, les fidèles s’unissent à la prière du Christ ce soir-là, en veillant auprès du Saint-Sacrement (le pain et le vin consacrés au cours de la messe) jusque tard dans la nuit.

Source : eglise.catholique.fr


Retrouver les lectures du Jeudi Saint
sur www.aelf.org


Le rite du lavement des pieds

Le jeudi saint, lors de la Messe du soir en mémoire de la cène du Seigneur est mis en lumière « les mystères principaux que célèbre cette messe, à savoir l’institution de l’Eucharistie et du sacerdoce, ainsi que le commandement du Seigneur sur la charité fraternelle… » (Missel romain, messe du jeudi saint, n°5). C’est pourquoi les rubriques invitent « là où pastoralement, il semble bon de le faire », à accomplir le rite du lavement des pieds.

Un geste chargé de sens

La vérité du geste dans son rapport à celui accompli par le Christ conduit le Missel à préciser : « Les hommes qui ont été choisis sont conduits aux sièges qui leur ont été préparés à l’endroit le plus apte. Alors le prêtre (après avoir déposé la chasuble si c’est nécessaire) verse de l’eau sur les pieds de chacun, puis les essuie, aidé en tout cela par les ministres. » (Missel romain, messe du jeudi saint, n° 6).

Comme pour tous les actes liturgiques il faut donc veiller à la profondeur du symbole qui n’est pas seulement, selon l’idée courante, un simple signe figuratif.

Un geste orienté vers la Passion

Dans l’évangile, le lien entre ce geste et le dernier discours est tout orienté vers la Passion qui réalise cet acte sublime de charité : « En lavant les pieds de ses disciples, Jésus anticipe l’humiliation de la mort sur la Croix, par laquelle il servira le monde de manière absolue. Il montre que son triomphe et sa gloire passent par le sacrifice et par le service : c’est aussi le chemin de tout chrétien. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner librement sa vie pour ses amis (cf. Jn 15, 13), car l’amour sauve le monde, construit la société et prépare l’éternité. » St Jean-Paul II, Méditation, Rencontre avec les jeunes, Journée mondiale de la jeunesse, Champ de Mars, 21 août 1997

lavement des pieds

La manifestation du sacerdoce du Christ

Dans ce geste que l’on ne fait au mieux qu’une fois par an, tout compte notamment le rapport à l’eucharistie et au sacerdoce : « De manière significative, là où les évangiles synoptiques racontent l’institution de l’eucharistie, l’évangile de Jean propose, en en illustrant ainsi le sens profond, le récit du ‘lavement des pieds’, par lequel Jésus se fait maître de la communion et du service (cf. Jn 13, 1-20) » St Jean-Paul II, lettre encyclique Ecclesia de eucharistia, jeudi saint 17 avril 2003

Ce geste n’est pas un simple service commun il manifeste l’accomplissement du sacerdoce du Christ auquel les apôtres doivent « prendre part ».

Source : liturgie.catholique.fr


Pour aller plus loin

Le Triduum pascal - Jeudi saint
Une vidéo du diocèse de Montréal - 4min22

Eucharistie et Charité
Émission "Les sacrements" de KTO - 9min30



croix
procession des rameaux
prêtre portant la croix
vigile pascale

Près de chez moi

celebration de l'eucharistie

Jésus

Prière

Aller plus loin

vignette

Le mystère de la Résurrection à travers une icône

jeudi-saint
8056
Jésus,carême,semaine sainte
triduum pascal, semaine sainte, jeudi saint, eucharistie, lavement des pieds, cene, temps liturgique, fete liturgique, foi, catholique, celebrer, prier, dieu, jesus, christ, messie, diocese, orleans
Fêtes et temps liturgiques