Exhortation sur l'annonce de l'évangile dans le monde d'aujourd'hui


evangelii-gaudium

« La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. Dans cette Exhortation je désire m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années. »

C'est ainsi que commence l'exhortation apostolique EVANGELII GAUDIUM adressée le 26 novembre par le Pape François aux Evêques, aux prêtres et aux diacres, aux personnes consacrées et à tous les fidèles laïcs sur l'annonce de l'Evangile dans le monde d'aujourd'hui.





Texte disponible à la bibliothèque du CERC


Lire "la joie de l'Evangile" pour désirer suivre le Christ

« Le bon Esprit produit la joie, l’entrain pour agir. L’ennemi cherche à détruire cette joie par des raisons apparentes, des subtilités. » (Exercices spirituels, Règles pour le discernement des esprits - Saint Ignace de Loyola)

Cette phrase est l'écho de l'expérience de ce saint au moment de sa conversion : il éprouve de la joie quand il envisage comme possible pour lui de vivre comme les grands saints dont il lit la vie. Il ressent « une allégresse intérieure qui appelle et attire » vers Dieu. Mais quand il envisage de poursuivre la recherche de succès militaires et mondains il ressent vite de la tristesse devant la médiocrité de cette vie qui était la sienne jusqu'alors, « l'âme se trouvant toute paresseuse, tiède, triste, comme séparée » de Dieu

Il découvre peu à peu que suivre le Christ donne le bonheur et que s'en détourner provoque le malheur. Il retrouve la vérité annoncée par Jésus dans les Béatitudes : Dieu veut notre bonheur, et le péché est un chemin de malheur.

Disciple de St Ignace, le pape François est persuadé depuis longtemps que l'un des principaux obstacle à l'évangélisation est cette paresse, tristesse et tiédeur qui indique au chrétiens qu'il leur faut redevenir disciples pour être missionnaires. Il avait écrit en 1982 en Argentine un article à ce sujet : « Tiédeur et Incertitude » publié dans un bulletin de spiritualité. C'est le même enseignement qu'il reprend avec l'exhortation apostolique « La Joie de l’Évangile ». La vie et le témoignage évangéliques à la suite du Christ apportent la vraie joie. La joie d'un amour qui enflamme le cœur, d'un désir d'être plus proche de Dieu et de partager avec autrui cet amour. C'est en allant comme le Christ vers les hommes et en vivant comme lui pour les hommes et pour la gloire de Dieu que l'on peut trouver ou retrouver cette joie. A des chrétiens, à des prêtres, à des évêques et cardinaux trop souvent découragés et tièdes, le Pape indique l'engagement missionnaire comme source de joie. Ce faisant, il se montre un bon disciple d'Ignace de Loyola, mais aussi et surtout un disciple du Christ des Béatitudes.

Père Hervé O'Mahony
Source : Catho 45 n°11 - janvier 2018

non
pape,synode-diocesain,évangélisation
foi,laïcs engagés,synode-diocesain,évangélisation
2012
Pour aller plus loin
Textes du Pape
evangelisation, annonce de l evangile, evangile, joie de l evangile, evangelii gaudium, diocese, orleans, catholique, eglise, loiret, foi, dieu, jesus christ