Comment vivre le Carême ?

Questions-Réponses avec Katia et le père Hervé O’Mahony

Dans une société qui prône la consommation à outrance et incite à l’individualisme, ça n’est pas si simple de vivre la prière, le jeûne et la fraternité pendant 40 jours !
Quelques pistes ...

À quoi nous invite l’Église pendant ce temps de carême ?
A nous préparer à la joie de Pâques ! Parce que le baptême est le sacrement qui nous fait
participer à la Pâque du Christ, le carême est aussi le temps de préparation au baptême. De ce qui en nous refuse l’Évangile du Christ. Par la prière nous demandons à Dieu de nous libérer du mal. Par des gestes fraternels nous contribuons à la libération de nos frères.

Par le jeûne, nous nous libérons nous-même ?
Le péché, c’est la prison que nous bâtissons pour notre propre enfermement et celui des autres, surtout des faibles et des petits. Par exemple, la violence finit par faire le malheur des violents eux-mêmes. Les excès de la société de consommation se terminent en crise climatique…

Pourquoi faut-il faire pénitence pendant le carême ?
Non pas pour nous punir nousmême, car nous ne pouvons pas être nos propres juges. Mais pour libérer notre désir asservi par le péché. On connaît le mécanisme psychologique des addictions : les péchés sont des addictions spirituelles. Le jeûne nous apprend la liberté dans nos désirs.

En quoi cela consiste-t-il ?
Chacun choisit le jeûne qui convient, selon ses propres addictions spirituelles. Il peut être bon de demander conseil à une personne de confiance pour prendre une décision réaliste. La tradition ecclésiale invite à un temps de jeûne avant l’eucharistie.

Pourquoi ne fait-on pas pénitence les dimanches de carême ?
Chaque dimanche est fête de la Résurrection.

Quelle est la symbolique des cendres au début du carême ?
Les cendres symbolisent notre fragilité et la précarité des “ choses visibles ”. Elles sont signe de deuil pour nos péchés et appel à chercher l’invisible.

Quels sont les fruits d’un “ bon ” carême ?
La vie chrétienne, la vie de ressuscité, la liberté par rapport au péché.

Avoir le souci des pauvres, le partage fraternel, la prière quotidienne, la conversion, ne sont-ils pas un chemin de tous les jours dans la vie d’un chrétien ?
Le carême n’a d’autre but que de nous y ramener.

Et aussi sur ce thème

Vie spirituelle

carême
carême
2296
Pour aller plus loin
B.A. ba de la foi
comment vivre le careme, pere o mahony, diocese, orleans, catholique, eglise, loiret, foi, dieu, jesus christ