Laudato si’ : de l’interpellation à la mise en pratique

"J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète.
Nous avons besoin d’une conversion qui nous unisse tous…" (L.Si, 14)



L’appel du pape François dans son encyclique Laudato si’ a marqué le second semestre 2015 et a été amplement commenté à l’occasion de la Conférence sur le climat de Paris (COP21). Près de deux ans après sa parution, les initiatives se sont multipliées dans l’ensemble des diocèses pour faire connaître, mettre en pratique et approfondir les enseignements de ce texte sur l’écologie intégrale.

Un enseignement sur l’écologie intégrale

Une encyclique, littéralement, c’est une circulaire que le pape adresse généralement à tous les membres de l’Église. Mais avec Laudato si’’ (Loué sois-tu Seigneur), reprenant l’invocation de François d’Assise, c’est avec tous ceux qui habitent la terre que le pape François se propose spécialement d’entrer en dialogue au sujet de notre maison commune. "Tout est lié", paix, souci des pauvres et sauvegarde de la planète… c’est le sens de l’écologie intégrale qu’il nous invite à promouvoir et pratiquer. Nous sommes appelés à unifier nos relations avec Dieu, avec les autres êtres humains, avec la Création et avec nous-même.

Répondant à l’appel de Laudato si’, des équipes au sein des mouvements d’action catholique et des paroisses du diocèse, ont travaillé à plusieurs reprises sur ce texte, ravivant des consciences souvent émoussées par la rupture du lien à la nature. Certains explorent des pistes d’action éducatives, citoyennes ou politiques. D’autres engagent des réflexions sur leurs modes de vie ou des initiatives en réseau, rejoignant ainsi des mouvements associatifs ou collectifs locaux. Tous approfondissent à leur manière un cheminement spirituel, ecclésial voire théologique. L’Église étant ainsi amenée à croître dans une spiritualité de solidarité globale. Des soirées conférences ont aussi été organisées avec l’appui, notamment, du groupe Chrétiens et écologie Loiret. La Conférence des évêques a, quant à elle, structuré une mission “écologie et société” au sein du Service national Famille et Société. Ce département propose des ressources pour tous les acteurs d’Église qui veulent devenir des artisans de la “conversion écologique” proposée par le pape.

L’Observatoire Diocésain
Source : Catho 45 N°8

laudato si

Chemin de carême, chemin de conversion

laudato si

Laudato si’ appelle à miser sur d’autres styles de vie, plus sobres, plus respectueux de l’environnement, de la justice et de la solidarité avec les plus fragiles. Le développement de ces comportements passe le plus souvent par l’éducation et la formation, et ce dans tous les milieux éducatifs, de l’école à la famille. L’écologie est faite aussi de gestes quotidiens, l’éducation étant capable de les susciter jusqu’à en faire un style de vie.

Mais, plus qu’une évolution, c’est un retournement auquel nous invite l’encyclique. C’est le sens de la conversion écologique. Cette conversion implique "(...) des attitudes gratuites de renoncement et des attitudes généreuses même si personne ne les voit ou ne les reconnaît". Elle implique aussi la conscience amoureuse de "(…) former avec les autres êtres de l’univers une belle communion universelle".

Ces deux citations de Laudato si’ font écho aux textes qui structurent notre temps de carême, qui peut être un chemin de conversion. Le Parcours de carême proposé sur le site du diocèse permet d’approfondir notre réflexion, spirituelle et concrète, sur la direction à donner à notre vie. Une autre initiative, la Web série Clameurs nous invite à écouter la parole de ceux qu’on laisse aux périphéries de nos vies pour les entendre et réfléchir à comment habiter autrement "notre maison commune".

Source : Catho 45 N°8

Témoignage...


Une Journée de la Création, le 2 octobre 2016, temps œcuménique de prière, de contact avec la nature, en famille et avec les mouvements de jeunes du groupement paroissial Meung-Beaugency, a été organisée à Meung-sur-Loire, avec une centaine de participants. Ensuite, le groupement paroissial Meung-Beaugency-Cléry a diffusé un questionnaire intitulé "Notre Maison Commune, Notre terre", qui avait pour but de recueillir les avis, les connaissances et les engagements des paroissiens suite à l’encyclique Laudato si’. Les résultats de ce questionnaire, nombreux, intéressants et concrets, ont été présentés lors d’une journée de récollection, le 10 décembre 2016, à la cinquantaine de participants, avec un temps d’approfondissement de l’encyclique et des échanges sur des exemples de réalisations autour de chez nous.

Par ailleurs, à Beaugency et à Huisseau-sur-Mauves, quatre groupes de lecture d’une dizaine de participants chacun, ont parcouru et échangé, en six séquences (trois groupes en soirée, et l’un en après-midi), sur chacun des chapitres de l’encyclique. Des liens personnels, avec des paroisses du Loir-et-Cher tout proche, ont permis la mise en place d’un groupe de lecture semblable.

Source : Catho 45 N°8

laudato si

Pour aller plus loin

A lire...



  • "Laudato si’ en marche vers la conversion écologique"
    Document épiscopat n°7 - 2016


  • "Nouveaux modes de vie ? L’appel de Laudato si’"
    Conseil Famille et Société -
    Edition Bayard/ Cerf/ Mame


Laudato si

Et aussi sur ce thème

Vie spirituelle

non
écologie
pape,écologie
2853
Pour aller plus loin
Regards sur le Loiret
laudato si, lettre encyclique, ecologie, pape francois, de l interpellaion a la pratique, diocese, orleans, catholique, eglise, loiret, foi, dieu, jesus christ