Le mystère de la Résurrection à travers une icône

Jésus-Christ, ressuscité, relève Adam et Eve

Resurrection

Prendre le temps de regarder les différents personnages, leur position, les objets

  • Au centre, Jésus-Christ ressuscité, reconnaissable à sa position centrale, vêtu de blanc et or couleurs du divin et de l’éternité, dans une mandorle bleue (domaine céleste, monde divin) d’où ses pieds dépassent. Ses pieds foulent deux portes, celles qui fermaient le lieu des morts, en attente !
  • Surgissent à droite et à gauche, un vieil homme et une vielle femme, saisis au poignet par Jésus. Il s’agit d’Adam et Eve.
  • À droite et à gauche, des hommes et des femmes, de diverses conditions et situations, contemplent et accueillent (geste des mains).

Signification

La Résurrection est salut pour tous les hommes, même nés bien avant Jésus de Nazareth. La mort est vaincue. Elle ne peut enfermer quiconque. Les portes ont sauté, gonds et serrures sont dispersés. Admirer, rendre grâce pour ce salut universel en Jésus-Christ.


Christ est ressuscité ! Et nous avec lui

La nuit de Pâques, une acclamation joyeuse éclate et se répète : "Christ est réssuscité ! Alléluia !" "Christ est ressuscité", c’est le cœur de la foi des chrétiens. Mais qu’en est-il pour nous ?

Le troisième jour après la mort de Jésus sur la Croix, il se montre vivant à ses disciples. Ce qui se passe à Pâques, en Jésus et ses disciples, est le cœur de tout ce que nous croyons. Christ est mort et ressuscité par amour pour nous. Il restaure l’alliance éternelle que Dieu a conclue avec nous, que le péché a rompue, et peut toujours rompre. Si nous ne croyons pas que Christ est ressuscité, vaine est notre foi, et comme dit saint Paul, nous sommes les plus malheureux des hommes.

Si Christ est ressuscité, c’est pour nous prendre avec lui et restaurer cette alliance éternelle voulue par Dieu, que le péché a rompue et peut toujours rompre. Dieu nous crée pour une vie éternelle, un amour sans fin. Créés mortels dans notre corps, nous sommes appelés à une vie heureuse sans fin avec Dieu. La mort corporelle n’est pas la fin ultime de notre vie. De nombreuses Écritures nous l’annoncent. Avec le Christ nous ressusciterons. Ne cherchons pas à imaginer comment, ce que nous serons. Nous n’en avons pas l’expérience. C’est une promesse. Le Christ ressuscité nous laisse entrevoir que nous serons, nous, autrement, comme lui. La foi en notre Résurrection est inséparable de la Résurrection du Christ. Mais cette réalité n’est pas seulement pour après la mort. Jésus dit : "Je suis la Résurrection, la vie… Celui qui croit en moi, fut-il mort, a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour." La vie éternelle est déjà nôtre, sans attendre la Résurrection finale. Prenons conscience que nous sommes déjà ressuscités avec le Christ. Écoutons saint Paul : "Baptisés dans le Christ Jésus, c’est dans sa mort que tous vous avez été baptisés. Nous avons été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions aussi d’une vie nouvelle." (Romains 6, 3-4).

"‘Ensevelis avec lui (le Christ) lors du baptême, vous êtes aussi ressuscités avec lui parce que vous avez cru en la force de Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts…Vous qui étiez morts du fait de vos péchés, il vous a fait revivre avec lui." (Colossiens 2, 12-13).

Nous avons déjà l’expérience de la Résurrection chaque fois que nous traversons certaines épreuves qui ont le goût de mort. N’avons-nous pas ensuite le sentiment de revenir à la vie ?

Françoise Lesavre
Source : Catho 45 N°8

non
Jésus,art-peinture,pâques,résurrection
Jésus,art-peinture,pâques,résurrection
2857
Pour aller plus loin
Art et foi
resurrection, christ est ressuscite, icone, paques, adam et eve, relever d entre les morts, diocese, orleans, catholique, eglise, loiret, foi, dieu, jesus christ