Évolution du Loiret depuis 25 ans

Le synode nous invite à aller à la rencontre de nos concitoyens du Loiret... Mais qui sont-ils ?

Comment le Loiret a-t-il évolué depuis le dernier synode diocésain qui s’est déroulé il y a 25 ans ?


Population, emploi et chômage

Le Loiret compte 670 000 habitants aujourd’hui. 287 000 résident dans l’Agglo (dont 118 000 sur Orléans). On dénombre 267 000 emplois salariés. Les activités pharmaceutiques, automobiles et logistiques sont très présentes (le Loiret est la 4e plateforme logistique en France). Par ailleurs, l’agriculture compte 3 800 exploitations agricoles et 143 établissements d’industries agroalimentaires. Mais en dix ans, le département a perdu 4,1 % de ses surfaces agricoles et le revenu des agriculteurs est en baisse, comme sur l’ensemble de la France.

Dans le Loiret on recense 30 700 demandeurs d’emploi (près de 48 000 si on tient compte des inscrits exerçant une activité réduite). Simultanément, il y a des emplois qui ne sont pas pourvus. Par ailleurs, 7000 jeunes sont sans emploi. La plupart ne sont pas diplômés.

foule

Conjugalité

Dans le Loiret, le nombre de mariages civils est en baisse constante de 1 % par an. En 2015, leur nombre est tombé à 2316, dont 79 entre personnes de même sexe. Quant au nombre de PACS, il atteint 1704 en 2015. Le nombre de divorces progresse (1 303 en 2015 soit environ 11 divorces pour 20 mariages). Notons enfin que 30 000 enfants vivent en famille monoparentale, avec 17 000 mères seules pour 25 000 enfants.

Vie quotidienne

Ces dernières années, la population des communes périphériques d’Orléans a augmenté. En effet, faute de logements suffisants dans Orléans, les ménages cherchent à s’installer dans l’une des 21 autres communes de l’Agglo, voire au-delà. Mais cette solution entraîne des surcoûts liés aux transports (travail, écoles, commerces...). Dans le nord du Loiret, certains travaillent en région parisienne et s’y rendent en train ou en voiture.

Solitude

Près de 100 000 personnes (57 000 femmes et 43 000 hommes) habitent seules. Environ 60 % d’entre elles se sentent isolées car elles ne bénéficient d’aucun des cinq "réseaux" analysés par la Fondation de France : amical, de voisinage, familial, affinitaire ou professionnel.

Immigration

Compte tenu de la complexité des situations et des mouvements de populations, les migrants clandestins, les sans papier, les demandeurs d’asile, réfugiés ou déboutés, ne peuvent être pris en compte dans les statistiques de l’Insee. Selon le recensement de 2010, la population immigrée du Loiret représente 8,6 % de la population totale, soit 56 324 personnes (chiffre légèrement supérieur à la moyenne nationale). Majoritairement devenues citadines, elles habitent le plus souvent en HLM. La majorité des “nouveaux arrivants” dans le Loiret est originaire d’Afrique noire et des pays d’Europe hors Union Européenne. Ils occupent principalement des emplois précaires dans des secteurs comme le nettoyage, les services aux personnes, le BTP (+ 20 %). Les femmes occupent surtout des emplois à temps partiel.

L’observatoire diocésain
Source : Catho 45 n°10 - dec 2017 / janv 2018

Témoignage

Notre département change : c’est notre histoire locale, le fruit de nos choix humains accumulés. Mais le chrétien que je suis, ne peut pas en rester là. Cette histoire humaine est, aussi et en même temps, fruit de la création par Dieu ; et lieu où le Christ réalise le Salut. Efforts humains, Dieu Créateur, Jésus sauveur... je ne peux pas dissocier ; tout cela marche ensemble. Dans ce dossier, je trouve une information sociale indispensable, je cherche trace du Dieu Créateur, et je suis envoyé au service avec Jésus le Sauveur. Vivons ensemble cette aventure.

Un chrétien du Loiret
Source : Catho 45 n°10 - dec 2017 / janv 2018

esperance

Un défi pour l’Espérance des chrétiens !

Des activités se créent ou se développent, le territoire évolue avec un visage plus urbain et moins agricole... Qui en souffre ? Qui prête attention à ces créateurs qui peuvent se griser
de leur inventivité ? Comment sont identifiées les mises à l’écart ? Comment sont-elles
accompagnées, combattues ? Des chrétiens sont-ils en pointe sur ces chantiers ? Ou simples passagers d’un monde qui change ?

Le nombre annuel des pacsés se rapproche de celui des mariés ; peurs présentes dans la conjugalité comme ailleurs en notre époque.... Là aussi, les évolutions sont appels de la vie et de Dieu !

30 000 enfants en famille monoparentale ; enfants, avenir, devenir de la vie ensemble : des éducateurs s’en soucient. Sont-ils entendus ?

Emploi refusé à un trop grand nombre d’entre nous ; population immigrée regardée avec méfiance, quand ce n’est pas avec refus...

"C’est à moi que vous l’avez fait" dit Jésus (Mt XXV). Voir en tout autre un être humain, enfant de Dieu ; choisir et accepter un partage solidaire et fraternel de nos ressources ne sont pas pour nous des matières à option. Semons des graines un peu partout ; c’est un défi pour l’Espérance des chrétiens !

Source : Catho 45 n°10 - dec 2017 / janv 2018

non
famille,mariage,société,vie professionnelle
société
5464
Pour aller plus loin
Regards sur le Loiret
evolution de population, population, chomage, vie professionnelle, mariage, conjugalite, enfants, immigration, diocese, orleans, catholique, eglise, loiret, foi, dieu, jesus christ