le diocèse en synodele diocèse en synode

Témoignage de Edith et Michel Bouilleau

A travers le sacrement du mariage, être signe de l’alliance de Dieu, de sa fidélité, de son amour

Edith et Michel Bouilleau

Dans le livre de la genèse, au chapitre 12, nous avons :
"Le Seigneur dit à Abram :
- Pars de ton pays, vers le pays que je te ferai voir ; Je ferai de toi une grande nation et je te bénirai" … Abram partit comme le Seigneur le lui avait dit.
"Edith et Michel Bouilleau

Pour notre couple, vivre notre sacrement de mariage, c'est vivre notre amour en nous appuyant sur cette attitude d'Abraham . Nous nous sommes mariés, nous sommes "partis" à l'aventure, heureux et dans l'enthousiasme de faire face à tout ce que nous serions appelés à vivre, sans connaître cependant ce pays vers lequel nous nous embarquions, mais nous appuyant sur la confiance en Dieu.

Les moments de joie, l'accueil de nos enfants, la richesse des rencontres, l'approfondissement de notre vie de couple et de foi par le partage avec d'autres, la réalité de la vie qui n'était pas forcément ce qu'on aurait pu imaginer, la vie professionnelle, les choix à faire par rapport à nos valeurs humaines et spirituelles, les contraintes, les engagements, tout cela nous a fait avancer .
Nous avons été aussi confrontés à certains passages plus difficiles , comme découvrir nos limites et nos différences face à des décisions, avancer chacun à notre rythme etc….

Décider la confiance dans certains passages, confiance en l'autre, mais avant tout confiance en Dieu qui nous accompagne instant après instant, même si nous ne l'avons pas toujours réalisé !
Accueillir nos sensibilités différentes ou nous cramponner à nos certitudes ? Nous respecter dans nos désirs propres ou faire pression pour influencer l'autre ? Constater qu'il est vite fait de nous blesser, de nous laisser piéger par notre égoïsme, de douter ? Comme Abraham, nous sommes invités à continuer, à faire confiance en Dieu qui nous a dit "pars vers le pays que je te ferai voir, et je te bénirai", même si, au quotidien, tout n'est pas facile.
Pour notre marche, pour refaire nos forces, nous ne pouvons pas faire l'économie du dialogue, de l'accueil de nos différences, des démarches de pardon à donner ou à accueillir, nous avons appris à prier ensemble, à demander au Seigneur sa force, à nous appuyer sur Lui , et sur l'Eglise.

Nous croyons que vivre la vocation du mariage, c'est avancer dans la confiance, comme Abraham, sur un chemin toujours à découvrir. Sur ce chemin, Dieu compte sur nous et nous appelle à être signes de son alliance, de sa fidélité et de son amour ! Avec nos propres limites, nous avons le désir de répondre à cet appel du Seigneur !

Edith et Michel Bouilleau

mariage,sacrement,vie de couple
Témoignages
texte
mariage,vie de couple