le diocèse en synodele diocèse en synode

Le temps du Carême

Durant 40 jours, du mercredi des Cendres à la fête de Pâques, les catholiques du monde entier vivent le temps du carême : temps de préparation à la célébration de la passion et de la Résurrection du Christ.

Tendus vers Pâques et vers Jésus donnant sa vie par amour, les chrétiens sont invités à renouveler leur relation à Dieu, à revenir à des liens plus profonds avec lui. Période de purification et de lutte intérieure, le carême est aussi paradoxalement un temps de joie car on y retrouve la tendresse et la présence de Dieu.

Avec Jésus, nous sommes invités à revivre l’expérience du peuple hébreu libéré de l’esclavage en Egypte et cheminant dans le désert sous la conduite de Moïse. C’est cette expérience du peuple d’Israël que Jésus a faite pendant 40 jours au désert, et qu’il a renouvelée par sa lutte victorieuse contre les tentations et par sa fidélité exemplaire à son Père. C’est cette même expérience du désert que nous sommes invités à faire nous-mêmes chaque année au moment du carême.


Source : Mgr Blaquart
Lire le texte intégral sur www.jeunes-cathos.fr

Mercredi des cendres

Le Mercredi des Cendres, 1er mars 2017, est pour les chrétiens le jour de l’entrée en Carême. Il exprime une démarche spirituelle que viennent manifester et soutenir des signes, des symboles, des actes : le sacrement de réconciliation et de pénitence et la prière et l’Eucharistie, les cendres portées sur le front en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu. Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle :« Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ».

Le moment présent marque donc le point de départ d’un itinéraire, d’un cheminement, d’une démarche, d’un pèlerinage qui nous conduira vers Pâques par une « route » qui durera six semaines, quarante jours. Cette « route », nous sommes invités à la parcourir personnellement. Chacun est appelé en personne à se lever, à marcher, à prendre une résolution et à chercher à s’y tenir. Mais, comme le montre cette assemblée, nous y sommes invités ensemble, communautairement : dans nos groupes, nos mouvements, nos équipes.
En effet, aujourd’hui, c’est toute l’Eglise, partout dans le monde, qui entre en Carême ; c’est toute l’Eglise qui se dresse, qui se lève pour mieux saisir l’appel du Christ : « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile ».

Source : www.jeunes-cathos.fr

Points d’appui pour vivre le carême


Père O'Mahony

assemblée devant une église

Message de carême du pape François

Et aussi...

Les Conférences de Carême à Notre-Dame de Paris - à lire sur le site du diocèse de Paris ou à écouter sur KTO

Les conseils du pape François pour vivre le carême - à lire sur lavie.fr

10 conseils pour vivre un bon carême avec le Cardinal Daneels - à lire sur www.jeunes-cathos.fr

Dans quel esprit aborder le carême ? - un article à retrouver sur croire.la-croix.com


Jeûne – Prière – Aumône

Pour cheminer vers Pâques, L'Eglise dans sa tradition, nous propose trois piliers, pour nous aider à nous rapprocher de Dieu et de notre prochain : le jeûne, la prière et l'aumône. Ce sont des moyens parmi d'autres que chacun peut mettre en œuvre durant ce temps de carême pour, à la suite du Christ, vivre l'essentiel...



Le Carême est un temps de préparation à Pâques, la plus grande fête chrétienne, celle de la résurrection du Christ, fondement de notre foi chrétienne. Le mercredi des Cendres et les vendredis de Carême, les chrétiens jeûnent. Jeûner, c'est se priver de nourriture, de viande notamment pour se tourner vers l'essentiel, en prenant du temps pour méditer la Parole de Dieu, le prier et servir nos frères.

Le Jeûne
Emission Regard Biblique KTOTV - 3min16


Dans la prière de demande, nous reconnaissons notre dépendance envers Dieu. Nous ne maîtrisons pas tout ce qui fait notre vie. Mais pourquoi Dieu n'exauce-t-il pas toujours notre prière ? Saint Jacques disait : « Vous ne recevez pas parce que vous demandez mal afin de dépenser pour vos passion. » Ainsi dans l'Évangile de Luc, Jésus nous enseigne à demander l'essentiel, c'est-à-dire l'Esprit Saint.

La Prière de demande
Emission Regard Biblique de KTOTV - 2min40


Le partage est avec le jeûne et la prière, un pilier du carême qui nous rend plus proche de Dieu et de notre prochain. En recommandant le partage, Jésus exige qu'il soit désintéressé, sans rien attendre en retour. « Quand tu fais l'aumône, dit-il, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite afin que ton aumône reste dans le secret. Ton père voit ce que tu fais dans le secret, il te le revaudra ».

Partager
Emission Regard Biblique de KTOTV - 2min44


Vivre le carême avec la Parole de Dieu


« La Parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur ».
Si, durant cette période de carême, nous sommes invités à méditer et prier longuement la Parole de Dieu dans la Bible, c’est pour reprendre conscience de la proximité aimante de Dieu et nous nourrir de ce qu’il veut nous dire.
Source : Monseigneur Blaquart


La Bible raconte l’histoire de l’alliance que Dieu a scellée avec les hommes. Pour les juifs et les chrétiens, la Bible, c’est la Parole de Dieu : ils croient que Dieu peut communiquer avec eux. Dieu s’est d’abord révélé au peuple d’Israël par Moïse et les prophètes et enfin, selon les chrétiens, par Jésus le Christ. La Bible témoigne des relations entre les hommes et Dieu : relation faite de fidélité et de reniement. C’est un long cheminement vers la liberté et l’amour.
C’est un livre porteur de sens pour ceux qui cherchent tout au long de leur vie la vérité et la volonté de Dieu.
Source : www.eglise.catholique.fr

RCF logo
Évangiles en ondes : Préparer la messe de chaque dimanche avec un commentaire des textes de la messe par le Père Gilles Rousselet sur RCF

Vivre le sacrement de la réconciliation


« Convertissez-vous et croyez à l’Evangile »


Cet appel qui retentit en nos coeurs le premier jour du Carême, le mercredi des Cendres, est aussi un appel à reconnaître nos péchés, à les confesser, à en demander pardon au Seigneur qui fait à tous miséricorde.

La miséricorde sera toujours plus grande que le péché, et nul ne peut imposer une limite à l’amour de Dieu qui pardonne.

Pape François - Misericordia vultus (3)

Dans la miséricorde, nous avons la preuve de la façon dont Dieu aime. Il se donne tout entier, pour toujours, gratuitement, et sans rien demander en retour. Il vient à notre secours lorsque nous l’invoquons.

Misericordia vultus (14)


En savoir plus sur le sacrement de réconciliation


Retraites en ligne

Pour cheminer vers Pâques en vivant plus profondément ce temps de Carême, des retraites en ligne vous sont proposées, entre autres :


Ceci est mon corps
Retraite avec les Dominicains
careme.retraitedanslaville.org

Se préparer à Pâques avec Sainte Elisabeth de la Trinité - Retraite avec les Carmes
www.carmes-paris.org

Avec le Christ aux périphéries
Retraite avec Notre-Dame du Web (famille ignatienne) - www.ndweb.org

affiche
« Je te conduis par le chemin où tu marches »
Retraite sur mavocation.org

Vivre le Carême en famille

Chemin de Carême avec Théobule


theobule

La Bible, la parole de Dieu est donnée, commentée et éclairée pour la joie des plus jeunes !



Comment vivre le carême en famille ?
Emission La famille en questions de KTOTV - 27min34

Chemin de Carême proposé par le diocèse de Paris


Careme enfants

Vous trouverez dans le dossier :


Prier pendant le Carême

La question qui me vient systématiquement :
En quoi la prière de Carême est-elle si différente que celles que je pratique tout au long de l’année ?

Cette période est particulièrement propice pour faire le vide, pas dans notre existence, mais en nous pour justement mieux laisser la place à Dieu. C’est aller au désert avec Jésus pour faire mourir ce qui nous encombre, dans l’abandon à Dieu, pour mieux ressusciter à la vie ensuite.
La prière de Carême permet de sortir de nos habitudes et oser « casser » le rythme assez confortable finalement de nos pratiques quotidiennes.
C’est expérimenter (et non pas la dire ou la chanter) la prière de Charles de Foucauld « Mon Père, je m’abandonne à Toi » et entendre ce que le Seigneur veut pour nous.


Le Carême en pratique : témoignages

Mettre en œuvre le carême peut prendre des formes très diverses.

Témoignage de l'équipe responsable du collège Lycée Saint-François à Gien

élèves

Prière : certains temps existent déjà dans l’année (messe le jeudi midi). Nous allons inviter plus explicitement les élèves à venir. D’autres initiatives vont être mises en place : prière le matin au micro, reprise de l'évangile du dimanche et affichage d'un visuel pour la semaine (salle des profs, CDI, vie scolaire).

Partage : afin de sensibiliser les enfants à l’aide aux plus faibles, en plus des traditionnels bols de riz, une collecte est organisée pour des associations (Secours catholique et Restos du coeur). Les élèves délégués sont sollicités pour la gestion de l’opération.

Jeûne : ce n’est pas seulement un effort sur la nourriture. L’équipe pastorale a eu l’idée de mettre en place un calendrier de carême des efforts (exemples : jeudi 2 mars , j'obéis à mes parents et aux enseignants sans ronchonner ; vendredi 3, je ne consulte pas mon portable ; samedi 4, je fais des actes gratuits à la maison sans que l'on me le demande (mettre la table…) ; dimanche 5, je vais à la messe et je passe du temps avec ma famille plutôt que de jouer aux jeux vidéo, etc.).

E-Alvarez

Témoignage du pasteur Emmanuel Alvarez, église évangélique des Blossières

Évoquer le carême pour un protestant, ne fait pas référence directement à une pratique habituelle ! Et pourtant, même si cette période d’avant Pâques n’est pas suivie jour après jour, avec une liturgie particulière, l’arrivée de la fête de Pâques fait sens. Si je suis pasteur d’une église évangélique, je ne désire pas supprimer toute référence au calendrier liturgique, mais lui trouver un sens par la foi.
Par des lectures bibliques, des temps de culte, la préparation de Pâques est accompagnée de la joie de célébrer le Christ. Celui qui remporte toute victoire sur la Croix et par sa Résurrection. Je lis dans cette période de carême non pas un pénitentiel, mais l’invitation à la reconnaissance envers ce Dieu de miséricorde et à un attachement quotidien au “ tout est accompli ” de Jésus. Je lis dans le temps de carême un moment propice au renouvellement dans la foi à vivre ce salut, avec au cœur le “ Allez ” de Jésus.


Source : Catho 45 n°7 : Vivre le Carême

Aller plus loin



A quoi ça sert le carême ?
Emission 1000 Questions à la Foi de KTOTV - 26min14





Se priver pendant le Carême, ça sert à quoi ?
Emission 1000 Questions à la Foi de KTOTV - 26min31


Le sens du Carême, un temps d'accueil : émission le "b.a-ba du Christianisme" du 2 mars 2017

À l'origine, le Carême était un temps pour faire découvrir la foi chrétienne à ceux qui voulaient recevoir le baptême. Explications du P. Geoffroy de la Tousche au micro de Mathilde Hauvy.

RCF logo

Plus sur le Carême
liturgie.catholique.fr

Dans le Loiret

Fêtes et temps liturgiques

careme
1942
carême,réconciliation,semaine sainte