Semaine Sainte

Pâques est le cœur même de la foi chrétienne. C’est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tout au long de la Semaine Sainte.
La Semaine Sainte commence le dimanche des Rameaux (célébration de l’entrée solennelle du Christ à Jérusalem), inclut le jeudi Saint (célébration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce par le Christ) et le vendredi Saint (célébration de la Passion du Christ et de sa mort sur la croix). Elle s’achève avec la veillée pascale, pendant la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques (résurrection du Christ).

C’est dans un seul et même mouvement que L’Église célèbre la passion, la mort et la résurrection du Christ. Elle manifeste ainsi le lien essentiel entre la manière dont le Christ vit et meurt, " donnant sa vie pour ses amis " (Jean 15, 12), et sa résurrection d'entre les morts. Celle-ci manifeste que l'existence du Christ, telle qu'elle a été vécue, jusque sur la croix, est accueillie et sauvée par Dieu.

Source : croire.la-croix.com

Approfondir le sens et le mystère de la Semaine Sainte sur
liturgie.catholique.fr

Entrer dans la Semaine Sainte... Incliner l’oreille de notre cœur

Méditation de Monseigneur Beau, Évêque auxiliaire de Paris

Nous entrons dans la grande semaine, la Semaine Sainte. Nous ne comprendrons pas tout. Cependant, il nous faut incliner l’oreille de notre cœur. Le Christ va incliner sa tête sur la Croix pour rendre l’esprit (Jn 19, 30) : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. » (Lc 23, 46)

Incliner l’oreille de son cœur, c’est accepter de recevoir dans toute notre vie ce qui est de l’ordre de cette Parole, parfois silencieuse, parfois anonyme, simplement voir notre Dieu qui nous aime. Incliner l’oreille de son cœur, se laisser éveiller par le Seigneur.

Source : Retraite de Carême 2018 sur mavocation.org


Dimanche des Rameaux

Six jours avant la fête de la Pâque juive, Jésus vient à Jérusalem. La foule l’acclame lors de son entrée dans la ville. Elle a tapissé le sol de manteaux et de rameaux verts, formant comme un chemin royal en son honneur.
C’est en mémoire de ce jour que les catholiques portent des rameaux (de buis, d’olivier, de laurier ou de palmier, selon les régions). Ces rameaux, une fois bénis, sont tenus en main par les fidèles qui se mettent en marche, en procession : marche vers Pâques du peuple de Dieu à la suite du Christ.

La foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
Ces paroles sont chantées comme antienne d’ouverture au lieu où les fidèles se sont réunis : après une brève allocution, le célébrant bénit les rameaux et l’on lit le récit évangélique de l’entrée messianique de Jésus avant de se rendre en procession jusqu’à l’église.

La tradition chrétienne veut que l’on emporte, après la messe, les rameaux bénits, pour en orner les croix dans les maisons : geste de vénération et de confiance envers le Crucifié.

Source : www.eglise.catholique.fr

Le jour du Seigneur.com : Emission "Question à un prêtre"



rameaux



Retrouver les lectures du dimanche des Rameaux et de la Passion
sur www.aelf.org




Messe Chrismale

Messe Chrismale

Chaque fidèle du diocèse est invité à venir entourer les prêtres par sa présence et à prier pour eux !


Chaque année, au début de la Semaine Sainte, la Messe Chrismale
rassemble autour des prêtres et diacres du diocèse une grande assemblée.
Elle aura lieu le 27 mars 2018 à 18h à la Cathédrale d'Orléans

Messe Chrismale

Qu'est-ce que la Messe Chrismale ?

Messe Chrismale

Mgr Jacques Blaquart présidera la Messe chrismale. Entouré de nombreux prêtres et diacres du diocèse, il bénira solennellement le Saint Chrême qui servira pour les baptêmes de la Vigile Pascale. Le Saint Chrême est également utilisé au cours de l'année pour le sacrement de la confirmation et les ordinations sacerdotales.

La messe chrismale est aussi une fête du Sacerdoce.

Les textes de la liturgie le mettent bien en lumière :
« C’est lui, le Christ, qui choisit dans son amour pour ses frères, ceux qui, recevant l’imposition des mains, auront part à son ministère. Ils offrent en son nom l’unique sacrifice du salut à la table du banquet pascal : ils ont à se dévouer au service de ton peuple pour le nourrir de ta Parole et le faire vivre de tes sacrements ; ils seront de vrais témoins de la foi et de la charité, prêts à donner leur vie comme le Christ pour leurs frères et pour toi. » (Extraits de la préface de la messe Chrismale).

Prêtres, diacres et fidèles sont invités largement à cette célébration qui manifeste l’unité de toute la communauté diocésaine autour de son évêque. Au cours de cette messe, les prêtres renouvellent leurs promesses sacerdotales : vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus, chercher à lui ressembler, renoncer à eux-mêmes, être fidèles aux engagements attachés à la charge ministérielle, célébrer les sacrements, annoncer la Parole de Dieu avec désintéressement et charité. (Source : www.eglise.catholique.fr)

Qu'est-ce que le Saint Chrême ?

Le Saint Chrême est un parfum fait d’huile d’olive ou d’une autre huile végétale additionnée de baume ou d’autres parfums. Il est consacré par l’Evêque avant les fêtes de Pâques, au cours de la messe chrismale. Il figure la grâce qui déborde à profusion du Christ, qui est l'oint du Seigneur, et signifie la plénitude des dons de l'Esprit Saint ; il est par excellence l'huile qui consacre à Dieu.

Messe Chrismale

On l’utilise lors des baptêmes (onction sur le sommet de la tête), au moment de la confirmation (sur le front), pour l’ordination de l’Evêque (onction de la tête) et l’ordination du prêtre (onction des mains), ainsi que pour la dédicace des églises et des autels.



Jeudi Saint

Au soir du Jeudi Saint commence le triduum pascal, cette suite de jours " saints ", distincts des autres, durant lesquels nous méditons, célébrons, revivons le mystère central de notre foi : Jésus entre dans sa passion, il connaît la mort et la sépulture et, le troisième jour, il est ressuscité par le Père dans la force de vie qu'est le Saint-Esprit.

Le Jeudi Saint, à la messe du soir, à laquelle tous les chrétiens sont invités, l'Eglise commémore le dernier repas, ou Cène, que Jésus a pris avec ses disciples au seuil de la nuit où il devait être livré. Jésus institue ce soir là l'eucharistie. Il annonce que sa Présence demeure vivante dans le sacrement de son Corps et de son Sang.

Ce soir là, au cours de ce même repas, Jésus lave les pieds de ses disciples. Il s'agenouille devant chacun des douze, leur témoignant ainsi la tendresse qu'il a pour eux. Ce geste du lavement des pieds est repris durant la messe du Jeudi Saint. Il signifie que nous devons tous être serviteurs des autres.

Source : croire.la-croix.com


Après le repas, le Christ et les apôtres se rendent au jardin des Oliviers pour veiller et prier. Alors que ses disciples s’endorment de chagrin, le Christ est tenté par le Malin, dont il rejette les tentations pour accepter la coupe que lui offre Dieu son Père. C’est là que Judas arrive avec les soldats du Temple pour l’enlever.




Cène


Retrouver les lectures du Jeudi Saint
sur www.aelf.org



Vendredi Saint

Office de la Passion

La liturgie du Vendredi Saint propose aux chrétiens la Passion de Jésus-Christ selon saint Jean. Tout son évangile progresse vers ce sommet. C'est pour cette heure que Jésus est venu. Cette fois son heure est arrivée. L'heure de passer de ce monde à son Père. Tout va s'accomplir.


Ce qui peut provoquer notre adhésion en regardant la croix de Jésus, c'est que nous reconnaissons que le chemin qu'il a pris est celui d'un amour vrai parce que fidèle. Il nous a aimés jusqu'au bout.

Ce n'est pas la souffrance du Christ qui nous a sauvés, c'est l'amour dont la croix a été le signe. " Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l'on aime. " Vénérant la croix du Christ, nous adorons son amour. Nous l'affirmons avec justesse au cœur de l'une des prières eucharistiques, au moment même où nous célébrons sa mort et sa résurrection, lorsque le célébrant dit : " en faisant mémoire de sa passion qui nous sauve ". Cette passion n'est pas simplement l'instant même de la crucifixion, mais c'est toute sa vie passionnée d'amour. L'heure du Christ, dans l'évangile de Jean, récapitule et accomplit toute sa mission d'envoyé du Père. Sur la croix, Jésus remet son Souffle à la Terre et de son côté transpercé surgissent l'eau et le sang qui vont nourrir l'Église. Ne craignons pas en ce jour de regarder nos croix. Celles que nous portons sur nous, celles qui sont sur nos murs ou à la croisée des routes et plus encore celles que nous portons en nos cœurs. C'est dans la lumière de cette croix du Christ que nous trouverons des chemins d'espérance.

En ce Vendredi Saint, au pied de la croix de Jésus, nous nous recueillons dans le silence. Nous rejoignons tous les innocents qui meurent à travers le monde. Ils sont peut-être tout près de chez nous. Nous n'avons rien à dire. À être là, simplement, dans la prière. Le Christ n'est pas venu expliquer la souffrance. Il est venu lui donner sens en la prenant sur lui toute entière. Si seulement cela pouvait faire jaillir de nos cœurs et de nos mains un immense torrent de tendresse ! Dieu sait que notre monde en a bien besoin.

Source : croire.la-croix.com


Chemin de croix


Le Chemin de croix rappelle celui parcouru par Jésus portant sa croix dans les heures qui ont précédé sa mort.
À proprement parler, le chemin de croix n'est pas dans l'Evangile. C'est davantage un trésor issu de la tradition populaire.

Dans chaque église, un ensemble de quatorze tableaux est appelé "chemin de croix". Le chemin de croix est une pratique ancienne dans les églises, il n'est pas réservé au carême, même si ce temps est sans aucun doute privilégié pour cette proposition liturgique.

Chaque année, pendant la Semaine sainte, en s’arrêtant devant chacun d’eux, les chrétiens se remémorent les derniers moments de la vie de Jésus.

Source : croire.la-croix.com

Qu'est-ce qu'un chemin de croix ?
Source : croire.la-croix.com

En quoi la crucifixion peut-elle nous interpeller ?
Deux minutes à la foi, une vidéo du diocèse de Paris



Jésus


Retrouver les lectures de la Célébration de la Passion du Seigneur
sur www.aelf.org




Samedi Saint

Descente aux enfers

Après avoir fait mémoire et célébré l’ensemble des événements relatifs aux dernières heures de la vie de Jésus, l’Eglise toute entière est plongée dans le silence. Le Samedi Saint, l’Eglise se tait ; son Seigneur déposé au tombeau, l’Eglise vit le silence du deuil. Elle médite sur les événements des derniers jours et prépare son espérance en la Résurrection promise.
Le Samedi Saint, seule la prière des heures est maintenue en Eglise, mais aucune messe n’est célébrée.
Le Samedi Saint est considéré comme un jour de veille et de confiance, suivant l’exemple de la Vierge Marie lors du "grand Sabbat" alors que le Christ gisait au sépulcre.

Source : croire.la-croix.com


L’Église passe ce grand sabbat tout près de Marie, méditant sur les souffrances du Christ, sa mort et son ensevelissement, dans une espérance invincible. C’est aussi un jour où l’on médite le mystère de la descente du Christ aux enfers, qui est un article du Credo : séparée momentanément de son corps, l’âme de Jésus est allée « prêcher aux esprits en prison » (1 P 3, 19), c’est-à-dire qu’elle a voulu connaître la condition des âmes encore maintenues dans le séjour des morts, et surtout leur apporter la bonne nouvelle de leur délivrance, grâce au sacrifice du Calvaire et à sa prochaine Résurrection.
La kénose ou humiliation volontaire du Christ va jusque-là, dans les abîmes, pour que soit délivré quiconque accepte de l’être.

Source : www.liturgiecatholique.fr

Le grand silence du Samedi saint

Que se passe-t-il ?

Aujourd'hui, grand silence sur la terre ; grand silence et ensuite solitude parce que le Roi sommeille.

Je me suis endormi sur la croix, et la lance a pénétré dans mon côté, à cause de toi qui t'es endormi dans le paradis et, de ton côté, tu as donné naissance à Ève. Mon côté a guéri la douleur de ton côté ; mon sommeil va te tirer du sommeil des enfers. Ma lance a arrêté la lance qui se tournait vers toi.


Une vidéo du Service national pour la catéchèse et le catéchuménat



La célébration de la Résurrection commence le samedi soir lors de la Vigile Pascale

Vivre la Semaine Sainte avec les enfants

Dans le Loiret

Fêtes et temps liturgiques

semaine-sainte
1943
semaine sainte
semaine sainte, careme, temps liturgique, fete liturgique, foi, catholique, celebrer, prier, dieu, jesus, christ, messie, diocese, orleans
Fêtes et temps liturgiques