Toussaint

Les premières feuilles mortes, la pluie, les jours qui raccourcissent... Parce qu’elle marque dans notre esprit l’arrivée de l’automne, parce qu’elle précède le jour de la commémoration des défunts, la Toussaint est généralement associée à la mort. Erreur !

Dans la tradition catholique, c’est une fête joyeuse et pleine d’espérance, célébrant la fraternité de tous ceux qui ont mis leurs pas dans les pas du Christ.

Les chrétiens sont appelés à être un peuple de saints, affirme Saint Paul dans ses épîtres. Nous avons tous vocation à devenir des amis de Dieu, a rappelé le concile Vatican II.

Source : www.lavie.fr


La Toussaint se célèbre le 1er novembre, la veille du jour de la commémoration des fidèles défunts, le 2 novembre, où l’on prie pour les morts. La Toussaint est une fête joyeuse, c’est la fête de la communion des saints, c’est-à-dire de tous ceux, vivants ou morts, qui sont déjà réunis en Dieu par la foi.

Qu’est ce que la Toussaint  ?

Une vidéo de croire.la-croix.com

Vivre la Toussaint

La Toussaint et la fête des morts

Quel est le sens de la Toussaint ?

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

Si un certain nombre d’entre eux ont été officiellement reconnus, à l’issue d’une procédure dite de « canonisation », et nous sont donnés en modèles, l’Eglise sait bien que beaucoup d’autres ont également vécu dans la fidélité à l’Évangile et au service de tous. C’est bien pourquoi, en ce jour de la Toussaint, les chrétiens célèbrent tous les saints, connus ou inconnus.

Cette fête est donc aussi l’occasion de rappeler que tous les hommes sont appelés à la sainteté, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux et celles qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ.

La vie des saints constitue une véritable catéchèse, vivante et proche de nous. Elle nous montre l’actualité de la Bonne nouvelle et la présence agissante de l’Esprit Saint parmi les hommes. Témoins de l’amour de Dieu, ces hommes et ces femmes nous sont proches aussi par leur cheminement – ils ne sont pas devenus saints du jour au lendemain –, par leurs doutes, leurs questionnements… en un mot : leur humanité.

Source : www.eglise.catholique.fr

Que fêtons-nous à la Toussaint ?

Une émission RCF : Philippe Brus , théologien, au micro de Pascale de Barochez

Les Traditions

Pourquoi la Toussaint tombe en novembre ?
Le pourquoi du comment de KTOTV - 3min40

Le mois de novembre

Le mois de novembre est traditionnellement consacré au thème de la mort et aux défunts. Il débute avec la solennité de Tous les Saints le Ier novembre, et le 2 est dédié à tous les fidèles défunts.

Il n'y a rien de surprenant à ce que le thème de la mort soit associé au mois de novembre dans le contexte de l'hémisphère Nord.

Les récoltes sont achevées, la nature est en train de "mourir", le temps froid et l'hiver s'installent, les nuits tombent de plus en plus vite et s'allongent.


2 novembre : Jour de prière pour les défunts


Dès les premiers temps du christianisme, la conviction s'est établie que les vivants ont à prier pour les morts. Le 2 novembre, après avoir célébré tous les saints la veille, les catholiques prient pour leurs défunts. Dans la lumière de la Toussaint, cette journée est, pour les chrétiens, l’occasion d’affirmer et de vivre l’espérance en la vie éternelle donnée par la résurrection du Christ. C’est bien pour signifier cela, qu’à l’occasion de ces célébrations, un grand nombre de personnes se rendent dans les cimetières pour honorer leurs proches disparus et fleurir leur tombe.


Ce jour là, les chrétiens sont invités à participer, si possible en assistant à la messe, à ce vaste mouvement de solidarité spirituelle.


Penser et prier pour ceux que nous avons aimés fait partie de notre foi. Mais n'oublions pas qu'on peut aussi leur demander de prier pour nous, de s'associer aux difficultés de notre vie et, le jour venu, de nous aider à faire, à notre tour, le grand passage. Vivre dans la mémoire de nos disparus ne doit pas être considéré comme mortifère et déprimant. C'est au contraire un vrai témoignage de foi dans la résurrection et la vie éternelle.


Source : croire.la-croix.com

Les Saints

Chaque jour, l'Église commémore plusieurs saints

Dans le calendrier, le saint du jour est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).

Chaque jour, dans la liturgie de l’Eglise, un saint est célébré. Souvent en quelques lignes, son témoignage et sa vie nous sont résumés en introduction aux lectures du jour dans nos missels ou autres livrets.

Prendre le temps de les lire, nous donne de colorer différemment la lecture de l’Évangile du jour et de faire connaissance avec nos frères aînés dans la foi.

Toussaint

La prière de la litanie des saints

Lors des baptêmes, de la liturgie pascale, des professions religieuses et des ordinations, la litanie des saints est chantée. Elle nous remet en mémoire la longue histoire d’un peuple en marche.

Nous prenons notre place dans ce cortège que forme la multitude des saints au long des siècles : saints reconnus et célébrés par l’Eglise, mais aussi saints anonymes dont l’offrande humble demeure cachée.

La litanie des saints n’est pas une prière aux saints, mais une prière où nous demandons aux saints d'intercéder pour nous auprès de Dieu..


La mort et la Vie Éternelle


La fête de Toussaint tourne nos yeux vers l’au-delà de cette vie terrestre et célèbre la vie éternelle en Dieu.


Elle ouvre nos horizons. Elle nous offre une immense perspective : nous sommes faits pour Dieu, pour partager sa vie. (...)

C’est la vie en Dieu, une vie de communion dans l’amour, dans la vision, dans la rencontre. « Nous serons semblables à Lui parce que nous Le verrons tel qu’Il est. » (1 Jean 3,2). (...) Je remarque que ceux qui ont cette espérance tiennent bon dans la vie, traversent les épreuves, s’appuient sur cette foi !

(...) Cette fête nous enseigne encore que nous serons en communion avec nos frères et sœurs par une union spirituelle, une amitié, un amour, sans obscurité ni lourdeur : le corps ressuscité aura perdu les limites de la chair mortelle et nous vivrons en communion d’esprit et de cœur.

Nous appelons cela « la communion des saints ». Nos liens ne sont pas rompus. Ils perdureront, s’approfondiront et s’éterniseront.

(...) La Toussaint nous invite à cultiver le désir de Dieu, à ne pas avoir peur de ce jour où, quittant cette vie, nous Le verrons face à face. Vivre ainsi ne nous éloigne pas des préoccupations de cette vie sur terre. Vivre ainsi oriente nos choix : nous voulons vivre dans l’amour. Nous nous engageons pour contribuer à donner naissance à la « civilisation de l’amour », en nous préoccupant de nos frères humains, les plus éprouvés en particulier.

Source : Extraits d'un article de Monseigneur Pontier
Retrouver l'intégralité de l'article sur www.eglise.catholique.fr


La vie éternelle
Une vidéo de croire.la-croix.com - 1min45




La Toussaint en famille

Les saints, modèles pour nos enfants ?
La Famille en Questions de KTOTV - 26min04


Cliquez sur l'image

Des idées de livre sur www.lavie.fr


Toussaint
Toussaint
Toussaint

Et encore

Qu’est-ce qu’un saint ?

Toussaint

Certainement pas un surhomme, ni une superstar ! « Le saint n’est pas quelqu’un de parfait, mais celui qui s’est laissé transformer par Dieu ».

C’est en mettant nos pas dans ceux de Jésus que nous entrons dans un chemin de sainteté.

L’Église propose des "modèles" en quelque sorte. Il ne faut pas les imiter tels quels mais s'en inspirer.

Celui que nous devons imiter, c'est le Christ, comme les saints ont essayé de l'imiter. C'est un appel. On y répond. Ou pas. À condition de ne jamais oublier Dieu.

Le seul modèle c'est le Christ.

Toussaint

La sainteté, un chemin pour tous !...


Une vidéo de Vatican News

[...] Ce que je voudrais rappeler par la présente Exhortation, c’est surtout l’appel à la sainteté que le Seigneur adresse à chacun d’entre nous, cet appel qu’il t’adresse à toi aussi : « Vous êtes devenus saints car je suis saint » (Lv 11, 44 ; cf. 1 P 1, 16).

[...] « Chacun dans sa route » dit le Concile. Il ne faut donc pas se décourager quand on contemple des modèles de sainteté qui semblent inaccessibles. Il y a des témoins qui sont utiles pour nous encourager et pour nous motiver, mais non pour que nous les copiions, car cela pourrait même nous éloigner de la route unique et spécifique que le Seigneur veut pour nous. Ce qui importe, c’est que chaque croyant discerne son propre chemin et mette en lumière le meilleur de lui-même, ce que le Seigneur a déposé de vraiment personnel en lui (cf. 1 Co 12, 7) et qu’il ne s’épuise pas en cherchant à imiter quelque chose qui n’a pas été pensé pour lui. Nous sommes tous appelés à être des témoins, mais il y a de nombreuses formes existentielles de témoignage.

Extraits de l'exhortation apostolique sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel
du Pape François


La sainteté se vit d’abord au quotidien...


Mère Teresa en était convaincue : « Nous y sommes tous destinés, toi, moi et tous les autres. C’est une tâche aisée car en apprenant à aimer nous apprenons à être saints. » Dieu, dans sa miséricorde, « nous veut auprès de lui », sans attendre de grands exploits de notre part.

Il ne s’agit pas de devenir saint à la force du poignet, mais de redécouvrir l’humilité. « La sainteté est cette semence qui permet à l’homme de croître et d’arriver à la meilleure dimension de son être, de s’élever vers la dimension céleste, suggère Geneviève Esmenjaud. Un travail humble et patient, comme le jardinier cultive la terre. »

La sainteté pour tous, certes, mais non sans exigences : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive », annonce le Christ Matthieu 16, 24. Cet appel implique immanquablement un détachement, sans forcément devoir imiter l’ascèse des ermites au désert !

Jésus le rappelle avec force : « Vous serez saints, parce que moi je suis saint » 1 Pierre 1, 16. Sa conduite est une invitation à l’imiter, comme l’ont imité les saints proclamés par l’Église.

Source : croire.la-croix.com

La sainteté
Une vidéo de croire.la-croix.com - 2min14

Pour aller plus loin


Qui sont les Saints ?
Une vidéo du diocèse de Paris - 3min23

La communion des Saints
Une vidéo de KTOTV - 7min06

La fête de la Toussaint
Vidéo de l'Association Des prêtres pour toutes les nations


Dans le Loiret

Fêtes et temps liturgiques

toussaint
2434
deuil,résurrection,saints
toussaint, temps liturgique, fete liturgique, foi, catholique, celebrer, prier, dieu, jesus, christ, messie, diocese, orleans
Fêtes et temps liturgiques