La Fête de la Transfiguration

Fêtée au cœur de l'été, le 6 août, la fête de la Transfiguration peut passer inaperçue... ne passons pas à côté de son éclatante lumière !

Cet évènement nous invite à contempler dans l'humilité de l'homme Jésus, toute la gloire de Dieu qui y est présente et ordinairement cachée. Dans ce moment d'illumination, les disciples ont la révélation de l'identité véritable de celui qu'ils considéraient comme leur Maître. Ils comprennent alors que l'humilité de l'homme Jésus est le cœur de la gloire de Dieu. Quand sur la montagne de Galilée le voile se déchire, il devient manifeste non seulement que c'est bien Dieu lui-même qui a pris temporellement en Jésus la forme du serviteur, mais aussi que cette forme de serviteur est la forme éternelle de Dieu.

Jésus découvre sa gloire devant les témoins qu'il a choisis : par cette transfiguration, il voulait avant tout prémunir ses disciples contre le scandale de la croix et, en leur révélant toute la grandeur de sa dignité cachée, empêcher qu'ils ne soient ébranlés dans leur foi lors des évènements de la Passion.

Cette fête fonde aussi l'espérance de l’Église, en faisant découvrir à tout le corps du Christ quelle transformation lui serait accordée ; ses membres partageront l'honneur qui avait resplendi dans leur chef, le Christ ! En attendant, qu'il s'agisse de vivre les commandements, l'amour du prochain au quotidien ou de supporter les épreuves, la voix du Père que nous avons entendue sur cette haute montagne de la Transfiguration doit retentir sans cesse à nos oreilles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis tout mon amour; écoutez-le !

Transfiguration

"Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !"

theobule

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.

Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.

Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.

Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.

Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »

Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Evangile selon Saint Marc 9, 2-10


Retrouver les lectures de la messe de la fête de la Transfiguration
sur www.aelf.org

Vivre la Transfiguration avec les enfants

theobule
theobule

Aller plus loin

Comment donc lire l'épisode de la Transfiguration ?
Que signifie l'icône de la Transfiguration que vénèrent les orthodoxes ?

Située le 6 août, la Transfiguration est pour nous une simple fête. Mais pour les Pères de l'Église, c'était l'un des passages centraux du Nouveau Testament. Dans la théologie orthodoxe qui reprend l'enseignement des Pères, la Transfiguration a conservé une dimension essentielle et c'est l'une des douze grandes fêtes de l'année. Nos frères orthodoxes recueillent ainsi la plus ancienne tradition de l'Église qui a toujours vu dans cet épisode une anticipation du salut que nous recevons en Jésus Christ.
Comment donc lire cet épisode de la Transfiguration ? Que signifie l'icône de la Transfiguration que vénèrent les orthodoxes ? Michel Stavrou, professeur à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris, apporte au débat ses connaissances orthodoxes sur cette fête. Sylvie de Vulpillières, enseignante de Nouveau Testament au Centre Sèvres (Faculté Jésuites de Paris) approfondie la discussion de ses connaissances bibliques. Pendant l'émission, l'icône "La Transfiguration du Sauveur" de Théophane le Grec est commentée par ces deux invités.

La Transfiguration - Émission La Foi prise au Mot de KTOTV - 52min36


Un avant-goût du Royaume : La Transfiguration

Source : Catéchisme de l’Église Catholique

theobule

554 A partir du jour où Pierre a confessé que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant, le Maître " commença de montrer à ses disciples qu’il lui fallait s’en aller à Jérusalem, y souffrir (...) être mis à mort et, le troisième jour, ressusciter" (Mt 16, 21) : Pierre refuse cette annonce (cf. Mt 16, 22-23), les autres ne la comprennent pas davantage (cf. Mt 17, 23 ; Lc 9, 45). C’est dans ce contexte que se situe l’épisode mystérieux de la Transfiguration de Jésus (cf. Mt 17, 1-8 par. ; 2 P 1, 16-18), sur une haute montagne, devant trois témoins choisis par lui : Pierre, Jacques et Jean. Le visage et les vêtements de Jésus deviennent fulgurants de lumière, Moïse et Elie apparaissent, lui "parlant de son départ qu’il allait accomplir à Jérusalem" (Lc 9, 31). Une nuée les couvre et une voix du ciel dit : "Celui-ci est mon Fils, mon Élu ; écoutez-le" (Lc 9, 35).


555 Pour un instant, Jésus montre sa gloire divine, confirmant ainsi la confession de Pierre. Il montre aussi que, pour "entrer dans sa gloire" (Lc 24, 26), il doit passer par la Croix à Jérusalem. Moïse et Elie avaient vu la gloire de Dieu sur la Montagne ; la Loi et les prophètes avaient annoncé les souffrances du Messie (cf. Lc 24, 27). La passion de Jésus est bien la volonté du Père : le Fils agit en Serviteur de Dieu (cf. Is 42, 1). La nuée indique la présence de l’Esprit Saint : "Toute la Trinité apparut : le Père dans la voix, le Fils dans l’homme, l’Esprit dans la nuée lumineuse" (S. Thomas d’A., s. th. 3, 45, 4, ad 2) :

Tu t’es transfiguré sur la montagne, et, autant qu’ils en étaient capables, tes disciples ont contemplé ta Gloire, Christ Dieu afin que lorsqu’ils Te verraient crucifié, ils comprennent que ta passion était volontaire et qu’ils annoncent au monde que Tu es vraiment le rayonnement du Père (Liturgie byzantine, Kontakion de la fête de la Transfiguration).


556 Au seuil de la vie publique : le Baptême ; au seuil de la Pâque : la Transfiguration. Par le Baptême de Jésus "fut manifesté le mystère de notre première régénération" : notre Baptême ; la Transfiguration "est le sacrement de la seconde régénération" : notre propre résurrection (S. Thomas d’A., s. th. 3, 45, 4, ad 2). Dès maintenant nous participons à la Résurrection du Seigneur par l’Esprit Saint qui agit dans les sacrements du Corps du Christ. La Transfiguration nous donne un avant-goût de la glorieuse venue du Christ "qui transfigurera notre corps de misère pour le conformer à son corps de gloire" (Ph 3, 21). Mais elle nous rappelle aussi qu’"il nous faut passer par bien des tribulations pour entrer dans le Royaume de Dieu" (Ac 14, 22) :

Cela Pierre ne l’avait pas encore compris quand il désirait vivre avec le Christ sur la montagne (cf. Lc 9, 33). Il t’a réservé cela, Pierre, pour après la mort. Mais maintenant il dit lui-même : Descend pour peiner sur la terre, pour servir sur la terre, pour être méprisé, crucifié sur la terre. La Vie descend pour se faire tuer ; le Pain descend pour avoir faim ; la Voie descend, pour se fatiguer en chemin ; la Source descend, pour avoir soif ; et tu refuses de peiner ? (S. Augustin, serm. 78, 6 : PL 38, 492-493).


Plus sur la Transfiguration sur croire.la-croix.com

Dans le Loiret

Fêtes et temps liturgiques

transfiguration
5293
Jésus,bible
transfiguration, jesus, 6 aout, temps liturgique, fete liturgique, foi, catholique, celebrer, prier, dieu, jesus, christ, messie, diocese, orleans
Fêtes et temps liturgiques