Séminaire Interdiocésain d'Orléans

Le temps du Séminaire est un temps original pour mûrir un projet de vie, pour acquérir la liberté intérieure nécessaire à l’engagement de toute son existence, pour tisser une relation forte avec le Ressuscité et témoigner de sa présence jour après jour.

vie au séminaire

L’espace du Séminaire s’inscrit dans la diversité d’une communauté de frères partageant la même foi et habités par le même désir d’annoncer l’Evangile. C’est ensemble que les futurs prêtres apprennent à devenir des disciples à l’écoute du Christ, et attentifs à comprendre les espoirs et les angoisses des hommes et des femmes de notre temps.

Le séminaire rénove ses locaux : aidez-vous à financer ces travaux



seminaire

Le séminaire : une maison de vie à reconstruire !

Un bâtiment pour accueillir 50 personnes dont les derniers travaux datent de 1992…
Il faut le rénover.

  • Créer un oratoire dans une chapelle existante
  • Réaménager la chapelle
  • Isoler les 7 salles de cours et les équiper de moyens pédagogiques, créer une salle d’études
  • Restaurer le réfectoire et isoler les chambres


Qu'est-ce qu'un séminaire ?


La vie du Séminaire est rythmée par la prière, l’enseignement, la liturgie, la réflexion, la présence en paroisse, la convivialité, les rencontres… Une vie riche et pleine au service du discernement de chaque séminariste et de l’Eglise…



La formation au séminaire

Parcours de formation

Devenir prêtre c’est apprendre à servir le Christ et l’Église en pasteur selon le cœur de Dieu. Durant sept ans, il faut travailler sur sa personnalité et ses capacités relationnelles, sa vie spirituelle, ses connaissances intellectuelles et développer ses aptitudes pastorales.

Les 4 étapes de la formation du futur prêtre :

  • Une année pour ouvrir la démarche : la Communauté Notre-Dame du Chemin (CNDC)
    Le Séminaire Interdiocésain d’Orléans offre aux candidats une formation sur mesure. La CNDC initie à la vie de prière, à la lecture biblique, à la vie de service. Elle propose des outils méthodologiques et accroit la culture
    générale et ecclésiale.
  • Le premier cycle, normalement de deux ans, « étape des études philosophiques » ou « de formation du disciple », permet au candidat de s’ouvrir à la philosophie et aux sciences humaines.
  • Le second cycle, « étape des études théologiques » ou « configuratrice au Christ», souvent de trois ans, renforce la formation théologique et spirituelle et la conformation graduelle au Christ. C’est un apprentissage de la vie presbytérale par une implication croissante dans la vie pastorale en paroisse.
  • L’année diaconale, « étape pastorale » ou « de synthèse vocationnelle », permet au diacre de vivre son ministère dans un esprit de service en assumant pleinement des responsabilités. Il se prépare ainsi au presbytérat en vivant et en relisant ses nouvelles expériences.

Devenir disciple-missionnaire à l’école du Christ est une expérience jamais achevée.
Les prêtres sont appelés à continuer leur formation tout au long de leur vie.

La formation humaine

La formation humaine vise à développer les capacités relationnelles, l’équilibre affectif, et l’aptitude à assumer le célibat pour le Royaume. Cet apprentissage aide à bâtir des relations signes du Royaume de Dieu et au service de la Mission.

« Le séminaire forme autant un homme qu’un chrétien et un pasteur. La formation humaine a été éclairée par des cours de philosophie, théologie et psychologie, fortifiée par une vie communautaire intense, une insertion pastorale régulière, mais aussi des sessions sur l’affectivité, la sexualité, et l’équilibre de vie, relue dans un accompagnement spirituel libérant. Elle m’a permis de grandir en liberté intérieure et de développer ma personnalité ; elle m’a donné le goût de vivre des relations humaines de qualité, respectueuses des différences ; elle m’a donné des moyens pour m’engager dans le célibat au service de la charité pastorale dans un déploiement libérant et heureux de mes désirs, tout en étant lucide sur mes fragilités et sur le travail restant à faire.»

Vincent, diacre, Eudiste

seminaire

La formation spirituelle

Le cœur de la formation spirituelle est l’union personnelle avec le Christ qui naît et s’alimente de façon particulière dans l’oraison silencieuse et prolongée… [Durant sa formation] le séminariste fortifie son étroite relation personnelle avec Dieu… DVP 102 (Don de la Vocation Presbytérale, texte promulgé le 8 décembre 2016 organisant la formation des prêtres)

seminaire

« La prière personnelle au séminaire ? C’est comme une œuvre d’art : unique, fragile et précieuse à la fois. C’est la qualité de ma relation à Jésus-Christ qui en dépend ! Elle s’est transformée et ajustée tout au long de ma formation pour gagner petit à petit en profondeur et en intensité. La prière, c’est le point saillant de ma journée, temps intime avec le Seigneur pour vivre cette belle amitié… »

Pierre F., 26 ans, diacre du diocèse de Tours

La formation intellectuelle

Les enseignants au séminaire sont prêtres, diacres ou laïcs qui peuvent être des hommes ou des femmes, des célibataires, mariés ou religieux.
Ils enseignent :

seminaire

« Une formation qui transforme notre rapport au réel, lui donnant une beauté plus fine, un sens plus plein. Des études qui nous offrent tout simplement d’aimer plus intensément la vie, les autres, nous-mêmes, et Celui qui a créé tout ça, le partage, et le sublime. Devenir de saints et heureux prêtres du Christ.»

Matthieu, 5e année, diocèse de Sens & Auxerre

La formation pastorale

Activité apostolique

« Console Jésus dans le prochain.» Maximilien-Marie Kolbe

« Voilà ce qui reste gravé en mon âme lorsque je vais voir les patients à l’hôpital de la Source. Par la bonté, la prière, la présence, la joie, et avec du temps, j’espère servir Dieu et les hommes de mieux en mieux ! »

Ruben Hercent, 2e année, diocèse de Nevers

seminaire

Insertion paroissiale

« En paroisse, à Aixe-sur-Vienne, mes deux missions principales sont celles de responsable d’aumônerie des collèges et membre de l’équipe pastorale. Comme responsable d’aumônerie, j’apprends surtout à manager une équipe d’animateurs, mais également à transmettre ma foi aux jeunes. Comme membre de l’équipe pastorale, j’observe la manière de gouverner une paroisse et j’y participe, à l’école de mon curé. »

Emmanuel, 4e année, diocèse de Limoges


Entendre l’appel de Dieu ?... Que faire, où en parler ?

seminaire

Concrètement avec le Service Des Vocations (SDV), qui agit au nom de l’évêque du diocèse d’Orléans. La confidentialité y est garantie. Enfants, jeunes ou adultes peuvent y être accompagnés dans leurs questions, leur liberté et les choix qui seront posés. Avant une entrée au séminaire, c’est le SDV qui propose un candidat à l’évêque. Mais toutes les vocations sont belles et bienvenues !

Cet accompagnement se fait par une équipe constituée de prêtres, religieux et laïcs, célibataires et couples. Par des temps fort, en équipe ou accompagnement individuel. Sur demande, nous intervenons auprès des parents ou des lieux d’Église pour prier et faire grandir le désir des vocations.


Contact : Père Xavier de Longcamp
JLIB_HTML_CLOAKING - 06 63 91 59 29

Vie du service/mouvement

Et aussi sur ce thème

Aller plus loin

Il n'y a pas d'article en lien avec ce thème

Avancer dans la foi

Formation

Parce que Dieu est vie, notre foi est appelée à être vivante, elle doit être nourrie pour croître et se donner. Prier, entretenir et développer l’intelligence de notre foi, réfléchir en nous-même et avec d’autres, confronter nos idées et débattre... la formation est importante !

Plusieurs propositions sur le diocèse :

discernement,ordination,prêtre,séminaire,vocation
Séminaire Interdiocésain d'Orléans
Approfondissement de la foi
859
Services et mouvements
service, mouvement, association de fideles, catholiques, rencontrer, participer, engagement dans eglise, vivre ma foi, service, rassemblement, priere, action, diocese, orleans, foi, jesus christ, dieu